Marcel Pinas

Exposition permanente :

Tropen Museum Amsterdam
2008 Moiwana Monument, district Marowijne, Suriname 2006 Reconnecting Africa Permanent Installation, Tropen Museum , Pays-Bas

Prix
2005 Premier Prix pour insatllation extérieure Beweyger Wind, Sachenberg, Allemagne
2010 Honored Young Globla leader, World Econmic Forum, Genève, Suisse
2000 Business Finance Award, Utrecht, Pay-Bas
1999 Top student Edna Marley College for vVsual and Performing Arts, Kingston, JamaÏque

2015-2016
Galerie Beddington Fine art Bargemon
Smith Davidson Gallery Amsterdam

2015
3rd Editionof the Moengo Arts Festival
Pan Amsterdam, Pays Bas

2013-2014
Ivan Chevillotte en collaboration avec  Beddington Fine Art  'Kibri a Kulturu', 'Preserve the Culture', Munich

2014
Sitelines Unsettled Landscapes, Santa Fe  U.S.A

2013
Atelier Michel Fedoroff  en collaboration avec  Beddington Fine Art Bargemon

2012
Havana Biennale Cuba

2011
Peintures et Sculptures Beddington Fine Art Galerie et  Jardin 20 août  - 15 octobre 2011
Les Sentiers de la Sculpture Polo Club St Tropez
Kibii wi Koni Installations  KKF building June 21 - 28 et Kibii wi Koni Peintures De Hai Suriname June 29 - July 3, 2011

2010
Beddington Fine Art Jardins de la Galerie
Sribi Switi,... Sa e Psa, Puichri Studio, La Hague, Pays-Bas
Paramaribo Span , DSB Bank, Paramaribo, Suriname

2009
Hôtel de Ville, Paris
8 décembre Public Art Installation, Fort Zeelandia, Suriname
National Art Fair, Paramaribo, Suriname
Double Feature Readytex Art Gallery, Suriname
Licht aan Zee, Den Helder, Pays-Bas
Kibri Wi, Stedelijk Museum, Schiedam, Pays-Bas
« Kibrii a Kulturu », Gemak, Pays-Bas
Kréyol Factory, Paris, France
Havana Biennale, Cuba
Wakaman Exhibition Fort Zeelandia, Suriname

2007 - 2008
Fernades goes Art with Readytex Art Gallery, Suriname
MK Galerie, Berlin, Allemagne
Beddington Fine Art Bargemon 22 mars - 26 juillet 2008
Oude Kerk, Amsterdam, Pays-Bas
Open Atelier Rijksacademie,  Amsterdam,  Pays-Bas
Latitudes 2007, Paris, France
Fondation Herman Krikhaar
Le Cygne, Salernes 10 juin - 26 août 2007
« Kibri a Kulturu » Magazin Galeria, Ibiza, Baleares
Résidence de deux ans au Rijksakademie, Amsterdam
Participation à Latitudes 2007 - Terres du monde - 14 décembre 2007 - 19 janvier 2008
Participation à Infinite Island, Contemporary Carribean Art - Brooklyn Museum New York - 31 août 2007 - 27 janvier 2008


« Kibri a kulturu » ou « Préservez la culture »

Ce thème est l'âme du travail de Marcel Pinas, artiste du Suriname. L'héritage culturel de la communauté Surinamienne des N'Dyuka, aussi appelés les « Aucaners' est la source de l'inspiration de Marcel Pinas ainsi que sa motivation:  »Mon art dépeint des expériences du passé, Il parle de la destruction de la culture N'dyuka au Suriname ; dans mon travail, j'exprime cette situation, faisant attention à la protection des cultures en général. Je me focalise sur les N'dyuka parce que je suis un descendant des N'dyuka du Suriname.

Les symboles qui jouent un rôle important dans mon travail sont ceux utilisés par les N'dkuya. Décorer des outils et des instruments est une ancienne coutume, par exemple décorer des portes, des assiettes, des tabourets.
Les motifs décoratifs rendent non seulement les objets plus beaux, mais apportent aussi un message sans mots à un être cher.
Dans des temps plus anciens, les techniques décoratives étaient un mode de communication, utilisées en particulier pour faire parvenir un message à un être cher ; les décorations servaient aussi à distinguer ces objets des autres ; de nos jours seulement l'embellissement semble être important.

En tant qu'Artiste Visuel, Marcel Pinas utilise encore les symboles comme un moyen de communication : il a un message pour la societé, il se voit aussi comme une valve de sécurité pour cette société. Son art articule beaucoup plus qu'une observation individuelle.
Marcel Pinas : « L'Art est très important dans toute société ; l'Art n'est pas seulement pour les riches, il est aussi pour l'homme dans la rue. Je veux atteindre les peuples du Suriname avec mes installations et les faire découvrir l'art moderne. L'Art éduque la communauté. » Les toiles de Pinas qui constituent la partie principale de son travail soulignent son intention de préserver les eléments de la culture N'dyuka jusqu'à ce jour.

Les couleurs qui généralement ont leur origine dans la nature multicolore du Surinam, sont appliquées généreusement sur la toile. Des symboles significatifs, des parties d'ustensiles, des morceaux de tissu : il y a toujours quelque chose en plus dans le travail de Marcel Pinas. La richesse de la culture est reflétée par les toiles et laisse son empreinte sur les objets d'art.
Racines

Marcel Pinas est né le 22 mars 1971 à Pelgrimkondre, dans le district de Marowijne au nord est du Suriname, près de Moengo et de Moiwana, deux villages qui jouèrent un rôle si important dans la Guerre Intérieure. Il n'y a rien qui reste dans le village natal de Pinas : « Où je suis né tout a disparu. C'est comme un rêve, vous le voyez mais vous ne le voyez pas . A cause de la guerre civile, tout a disparu. Dés ma première année à l'école élémentaire, j'étais en pension à Abadukondre avec les moines près de Moengo. J'allais à la maison un weekend par mois. Pendant mes années d'école secondaire à Paramaribo, je suis devenu encore plus aliéné à ma culture :« Y'du lek' wan dyuka ! » n'était pas quelque chose que je voulais entendre ».

Même enfant Marcel faisait beaucoup de dessins ; à l'âge de 16 ans il commença à suivre des cours au Nola Hatterman Institute qui est étroitement associé avec le Ministre de l'éducation et le développement de la communauté. Il étudia aussi à l'Université Anton de Kom (ADEK) et au Teacher Training Institute, tous deux au Suriname. En 1997 il obtient une bourse du gouvernement du Suriname pour aller au Edna Manley College of Visual and Performing Arts en Jamaïque. Pendant deux ans il prend des cours d'art visuel. Il est élu meilleur étudiant de la classe de 1999.

Pinas a aussi participé dans différents ateliers d'artistes étrangers au Suriname et ailleurs.

En 2003 il obtient « The Business Finance Art Award » à Jaarbeurs dans l'Utrecht, auxPay-Bas en tant que meilleur artiste participant.
En Allemagne il gagne le premier prix pour « Moved Wind Art », une installation spéciale où Pinas entrelace la culture N'Dyuka et le paysage allemand d'une manière inattendue.

A partir de 1992 il est associé avec le Nola Hattermann Institute en tant que membre artistique du personnel.

Il expose régulièrement son travail au Suriname et à l'étranger : Guyane, Guyane Française, Jamaïque, Trinidad, Etats-Unis, Suisse, Allemagne.

Maintenant il veut se concentrer encore plus sur des évenements nationaux et internationaux de LAND ART.
Le désir de Pinas, d'atteindre le plus grand public possible avec son travail (et le message qu'il porte) est plus facile à accomplir avec ce type de projet. Marcel Pinas : « Dès que l'Art est placé dans un lieu public, la confrontation commence ».

Extrait de « Kibri a Kulturu » Marcel Pinas
Uitgever-Publisher
Buro Vlasblomb Art and Projects BV, Benning broek NL
vincent@burovlasblom.nl


Marcel Pinas fut présenté à Beddington Fine Art par Vincent Vlasblom, Hermann et Helena Krikhaar au cours d'une exposition à la Fondation Hermann Krikhaar à Salernes dans le Var au courant du mois de juillet et d'aôut 2007.
Marcel Pinas fut invité à la Galerie Beddington en septembre 2007.

ARTISTartist homepage biography